Plus près des cieux

Pendant que certains prient les cieux en ce dimanche matin. Nous, nous avons préféré aller vers eux. Et ce sera en Savoie que cela se passera.

Le col de La Croix de Fer venant tout juste d’ouvrir, on y rencontre des cyclistes, des cailloux sur la route, parfois même des rochers, des restes d’avalanches, de la neige dès 1200 mètres et des marmottes…

La première pause « plein les yeux » au sommet de ce col haut de 2068 mètres avant de récupérer le col du Mollard.

L’état de la route est loin d’être un régal pour rejoindre le col du Mollard, mais le panorama longeant l’Arvant, torrent de montagne prenant sa source au niveau de Saint-Sorlin-d’Arves, permet d’admirer les différents paysages. Les multiples teintes de vert de la végétation partant des plaines et se mêlant à la neige encore présente, jusqu’aux sommets bien recouverts de ce joli manteau blanc. L’hiver a été intense cette année, de par la quantité de neige et par l’épaisseur importante, ce qui a retardé l’ouverture des principaux cols avoisinant. Les torrents, les ruisseaux et les rivières sont bien abondants, ce qui permettra d’assurer les ressources hydroélectriques avoisinantes.

Col du Mollard
la grande croix du Col du Mollard

La grande croix permet de confirmer l’arrivée au col du Mollard, mais confirme également l’arrivée de la nouvelle pause « plein les yeux ».

Le panorama permet d’admirer différents hameaux et autres villages, dont Albiez-le-Vieux au premier plan, lieu de naissance d’un célèbre couteau qué s’appelorio… Mais non !!! L’Opinel voyons, pas Quézac… Faut suivre un peu ! Quézac se situe en Lozère, et la seule chose acérée là-bas ce sont les crocs de la bête du Gévaudan. Bon, revenons à nos moutons savoyards. Comme dans la vraie vie, Le vieux est rapidement suivi du jeune, de Albiez-le-Jeune plus précisément au loin, avec le massif de la Maurienne en arrière plan, ce qui transforme ce paysage en un décor de carte postale.

Saint-Jean-de-Maurienne, cachée dans la vallée, reste le point de passage pour aller tutoyer les cieux encore une fois et permet à l’Arvan de se jeter dans l’Arc. Lors de la descente, la faune quadripède sauvage locale confirme que la nature sait être imprévisible. Un chevreuil, au détour d’un virage, traverse devant les roues de Jean-Marc, sans même regarder, tout une éducation à refaire, inadmissible. Que fait dame Nature?

 

 

Moto BMW DUCATI montagne

Albiez moto mollard
Albiez-le Vieux suivi de Albiez le Jeune
maurienne moto bmw balade
le massif de la Maurienne à l’horizon

 

les lacets de Montvernier (source: maurienne-tourisme)

Sur l’initiative de Jean-Marc, encore traumatisé par sa rencontre animale, nous décidons d’aller brûler un cierge, donc direction l’église de Montvernier. Ce chemin d’écoliers, fortement bucolique et sympathique, n’est qu’une simple continuité de 18 épingles entrelacées, permettant ainsi de passer de la vallée de l’Arc au plateau Montvernier. Le plaisir des yeux et de cette route lui en ont fait oublier l’embrasement du cierge, à moins que ce fourbe prétexte ne soit qu’une simple excuse pour tester nos aptitudes de pilotes.

Puis nous revoilà partis en direction du col « au virage du tout droit » (la personne concernée se reconnaîtra), le col du grand Cucheron.

Petite pause à Allevard autour d’une boisson rafraîchissante et désaltérante, végétale bien entendu (100% houblon) accompagnée d’une bonne assiette de produits du terroir, afin de reprendre des forces pour les derniers kilomètres de cette journée.

Le retour vers la capitale des Alpes se fera via les balcons de Belledonne qui permettent d’admirer la vallée du Grésivaudan et de faire une dernière pause « plein les yeux » à la croix de Revollat surplombant la combe de Lancey et offrant une vue sur l’ouest de la vallée grenobloise, enclavée entre les massifs de Belledonne, du Vercors et de la Chartreuse.

Une balade printanière annonçant, l’ouverture prochaine des plus hauts cols de France, ce qui permettra d’aller chatouiller les cieux d’encore plus près.

 

isere moto grenoble
l’Isère serpentant la valle grenobloise

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *