Là où le vent nous porte…

Comment te dire ?
Alors non, on ne t’a pas oublié, fidèle lecteur de la première heure et des suivantes.
Nous ne sommes pas tombés à moto non plus, gloire à toi notre Seigneur. On a réussi à éviter et la Grande Faucheuse et le Prince des Ténèbres.
Nous ne sommes pas non plus partis presque un an au fin fond du Guatemala pour faire sortir de terre un dispensaire pour les plus démunis. Faut pas pousser mémé dans les orties non plus.

Non, rien de tout cela. Juste que l’existence nous a bien occupés à tous points de vue et du haut de notre malheureuse condition humaine justement, il y a des priorités. Mais trêve de bavardage ! Hissez haut la grande voile, larguez les amarres et en avant toute ! Le vent s’est bien engouffré dans notre foc (j’en vois déjà qui sourient, oui dans mon froc aussi – note à moi-même, pensez à s’équiper d’un blouson qui descend bien jusque dans le bas du dos).

Autant vous dire que les souvenirs sont un peu en vrac, parce que des kilomètres, on en a mangé. Il n’y a pas que le bitume que l’on a avalé, vous nous connaissez hein, on en a largement profité pour remplir les assiettes aussi (seconde note à moi-même : choisir entre perdre 4 kilos ou acheter un pantalon de moto une taille au-dessus…).

Je vais donc tenter de vous narrer les folles péripéties de deux drogués de l’asphalte à deux-roues. Notre périple passera par l’Ardèche, la Lozère, le Gard, les Hautes Alpes, les Alpes de Haute Provence et ailleurs aussi. Vous aurez droit au Mont Ventoux, aux Gorges du Verdon et aux Saintes Marie de la Mer… Bref, là où le vent nous a menés, car malgré un itinéraire préparé par monsieur à l’avance, il faut l’avouer : on en a fait qu’à notre tête.

Admirez notre superbe attirail de camping sanglé avec dextérité sur la valise de droite (oui il a eu l’amabilité de laisser la valise de gauche libre que je puisse grimper sur l’engin sans trop de heurts… merci chéri).

Mais comme tout cela ferait beaucoup trop pour un seul billet… et bien la suite dans quelques jours.

Le teaser de oufffff !!!

Un commentaire

  1. Max
    22 septembre 2019
    Reply

    J’ai hâte de lire la suite et surtout pourquoi pas un jour faire quelques kils à tes côtés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *